Résumés de presse sur la guerre contre Gaza, 26-30 novembre
Date:
1 décembre 2023

Note de l'éditeur : Ces entrées, traduites à partir de l’anglais, ont été compilées par le chercheur en charge de la Chronologie de la Palestine pour la période du 26 au 30 novembre.

26 novembre

En Cisjordanie, des colons israéliens ont volé 3 tentes résidentielles à al-'Awja et un tracteur à Shaab al-Butum. Les colons israéliens ont également déraciné une centaine d'oliviers, d'amandiers et de vignes et détruit 15 ruches à al-Khader. Ailleurs, des colons israéliens ont jeté des pierres sur des véhicules palestiniens circulant près de Haris, causant des dommages. Les résidents israéliens du village de Meirav, près de Jalbun, ont empêché les Palestiniens de récolter des olives, alors qu’ils sont autorisés à le faire une ou deux fois par an sur leurs terres situées du côté israélien du mur de séparation; les forces israéliennes ont refusé d'expulser les manifestants, laissant les Palestiniens sans accès. Les forces israéliennes ont abattu un Palestinien lors d'un raid à Yatma. Les forces israéliennes ont également tiré sur deux personnes et les ont blessées lors d'un raid à Dahariya. Ailleurs, les forces israéliennes ont violemment dispersé des Palestiniens qui attendaient l'échange de prisonniers à la prison d'Ofer, blessant deux personnes, dont un enfant, avec des balles réelles et un journaliste avec une matraque ; d'autres ont été blessés par des gaz lacrymogènes. À Jérusalem-Est, les forces israéliennes ont effectué des descentes dans des maisons palestiniennes à Sur Baher, Silwan, Isawiya et al-Tur, avertissant les familles de ne pas célébrer la libération de leurs proches dans le cadre de l'échange de prisonniers. À Gaza, les forces israéliennes ont abattu un agriculteur palestinien et en ont blessé un autre dans le camp de réfugiés de Maghazi. Les forces israéliennes ont également ouvert le feu sur des Palestiniens près de l'hôpital indonésien et de l'hôpital Al-Quds, blessant 7 personnes. Les forces israéliennes ont attaqué l'aéroport international de Damas, le mettant hors service. (AJ 25/11; AJ, AP, HA, HA, HA, REU, REU, UNOCHA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA 26/11).

Le bureau des médias à Gaza n'a pas mis à jour le nombre des victimes, ce qui laisse le bilan global au 23 novembre à environ 14 800 Palestiniens, dont 6 000 enfants et 4 000 femmes, et à environ 35 000 blessés dans les frappes aériennes israéliennes sur Gaza depuis le 7 octobre. Au moins 7 000 personnes sont portées disparues sous les décombres, dont 1 700 enfants. 231 Palestiniens ont été tués par les forces israéliennes et les colons en Cisjordanie et à Jérusalem-Est depuis le 7 octobre, dont 56 enfants. Plus de 2 980 personnes ont été blessées. Selon les autorités israéliennes, 1 200 Israéliens et ressortissants étrangers ont été tués et 5 431 ont été blessés depuis le 7 octobre. 75 soldats israéliens ont été tués à Gaza depuis le début de l'invasion terrestre le 27 octobre. Plus de 1,7 million de Palestiniens, soit plus de 70 % de la population de Gaza, ont été déplacés depuis le 7 octobre. Depuis le 12/10, Gaza est privée d'électricité en raison du blocus israélien. A la date du 18 novembre, au moins 45 000 logements avaient été détruits et 233 000 endommagés par les frappes aériennes israéliennes depuis le 7 octobre, soit 60 % de l'ensemble des logements. 200 camions transportant de l'aide sont entrés à Gaza par le point de passage de Rafah. Plusieurs camions sont entrés dans le nord de Gaza et ont distribué de l'aide à un hôpital et à des abris de l'UNRWA. (AJ 25/11; HA, UNOCHA, WAFA 26/11).

39 prisonniers palestiniens, tous des garçons, ont été libérés lors du troisième échange de prisonniers. 17 prisonniers détenus par le Hamas ont été libérés en Israël via le point de passage de Rafah, dont 14 Israéliens et 3 ressortissants thaïlandais. 1 des prisonniers libérés possède la nationalité américaine, tandis qu’un autre possède la nationalité russe. Israël a déclaré qu'un des captifs libérés, une femme de 84 ans, a été hospitalisée dans un état grave. Son état s'est ensuite amélioré. Un parent de trois enfants libérés a déclaré qu'ils avaient été traités "plus ou moins bien". Le Hamas a déclaré qu'il cherchait à prolonger le cessez-le-feu temporaire et a appelé le président américain Joe Biden à mettre fin à la guerre israélienne contre Gaza. Joe Biden a déclaré que les États-Unis cherchaient à prolonger le cessez-le-feu, ajoutant que la guerre prendrait fin lorsque le Hamas "ne contrôlerait plus aucune partie de la bande de Gaza". Le conseiller à la sécurité nationale, Jake Sullivan, a déclaré que les visites de la Croix-Rouge aux derniers prisonniers détenus à Gaza faisaient partie de l'accord de cessez-le-feu et que les États-Unis s'attendaient à ce que les visites commencent le 27 novembre. (AJ 25/11; AJ, AX, HA, HA, HA, NYT, NYT, NYT, NYT, NYT, UNOCHA, WAFA 26/11; HA 27/11).

Le Hamas a déclaré que 4 officiers supérieurs avaient été tués avant le cessez-le-feu, dont le commandant de la brigade du nord de Gaza, Ahmad al-Ghandour. (AJ 25/11; HA, NYT 26/11).

La directrice du Programme alimentaire mondial de l'ONU, Cindy McCain, a averti que Gaza était "au bord de la famine". (AJ 27/11; WAFA 28/11).

L'armée israélienne a déclaré avoir saisi 1,33 million de dollars en shekels israéliens, dinars irakiens, dinars jordaniens et dollars américains dans des maisons de Gaza. (AJ 25/11)

Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, a rendu visite aux soldats israéliens à Gaza, déclarant qu'Israël avait trois objectifs : "éliminer le Hamas, ramener tous nos otages et faire en sorte que Gaza ne constitue plus jamais une menace pour l'État d'Israël". (AJ 25/11; HA, NYT 26/11)

Le président allemand Frank-Walter Steinmeier a rencontré le président israélien Isaac Herzog à Jérusalem; Il a déclaré : "Nous sommes solidaires d'Israël. Nous ne sommes pas seulement solidaires d'Israël en tant que victime de la terreur. Nous sommes également solidaires d'Israël qui se défend, qui lutte contre une menace existentielle". M. Steinmeier a ensuite déclaré que l'Allemagne ferait don de 7,5 millions de dollars pour reconstruire une galerie d'art détruite le 7/10 dans le kibboutz Be'eri. (HA 26/11; HA 27/11).

Le membre du cabinet de guerre israélien Benny Gantz, du parti de l'Unité nationale, a déclaré que si le gouvernement vote pour la distribution des fonds de la coalition au lieu de contribuer à l'effort de guerre, son parti votera contre le budget et envisagera les prochaines étapes. (HA 26/11)

Le ministre jordanien des Affaires étrangères, Ayman Safadi, a déclaré qu'il espérait qu'une réunion des responsables des pays méditerranéens, prévue la semaine prochaine, convaincrait les nations européennes qu'un cessez-le-feu permanent est nécessaire, et pas seulement des pauses. (AJ, HA 26/11).

Le sénateur américain Chuck Schumer (D-NY) a déclaré que les législateurs américains voteraient la semaine prochaine sur un programme d'aide militaire à Israël d'un montant de 14 milliards de dollars. Les sénateurs Bernie Sanders (D-VT), Peter Welch (D-VT) et Chris Murphy (D-CT) ont tous suggéré que l'aide militaire américaine à Israël pourrait être conditionnée au respect du droit international par ce pays. Le conseiller à la sécurité nationale, Jake Sullivan, a également déclaré que l'administration Biden envisageait de conditionner l'aide américaine. Sullivan a par la suite déclaré que la Maison Blanche n'envisageait pas de le faire. (AJ 25/11; HA 28/11)

L'administration Biden aurait demandé au Sénat américain le 20/10 de lever presque toutes les restrictions sur l'accès d'Israël aux armes américaines. (AJ 26/11)

Human Rights Watch a déclaré que l'explosion qui a tué et blessé plus de 500 Palestiniens à l'hôpital Al-Ahli était due à "une munition propulsée par une roquette, telle que celles couramment utilisées par les groupes armés palestiniens", mais a ajouté qu'une enquête plus approfondie était nécessaire pour déterminer l'auteur de l'attentat. D'autres enquêtes ont pointé du doigt Israël comme étant l'auteur probable de l'attentat. Human Rights Watch a également déclaré qu'elle ne pouvait pas corroborer le nombre de morts, affirmant qu'il semblait "disproportionné par rapport aux dégâts visibles sur le site". (HA 26/11)

La Russie a condamné l'attaque israélienne contre l'aéroport international de Damas. (AJ, HA 27/11)

Des pirates somaliens ont tenté de détourner le pétrolier israélien Central Park au large des côtes du Yémen. Il a d'abord été signalé que le gouvernement yéménite des Houthis était à l'origine de cette tentative. Les pirates ont été arrêtés par les forces américaines. (AJ 25/11; HA, HA, NYT 26/11; AJ, AJ, AJ, AP 27/11)


27 novembre

En Cisjordanie, des colons israéliens ont vandalisé un millier d'oliviers, d'amandiers et de vignes à Al-Khader. Les forces israéliennes ont tiré sur 2 Palestiniens et les ont blessés lors d'un raid à Ya'bad. Les forces israéliennes ont démoli 2 maisons et rasé des terres, déracinant 120 oliviers et des canalisations d'eau à Birin. 56 Palestiniens ont été arrêtés lors de raids nocturnes à Hébron, Ramallah, Kafr Ni'ma, Jaba', Naplouse et Bethléem. À Jérusalem-Est, Israël a forcé une famille palestinienne à démolir son immeuble à Jabel Mukaber. Les forces israéliennes ont effectué des descentes dans des maisons palestiniennes à Sheikh Jarrah, Isawiya et al-Tur, avertissant les familles de ne pas célébrer la libération de leurs proches dans le cadre de l'échange de prisonniers. (AJ, HA, UNOCHA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA 27/11)

Le bureau des médias de Gaza a mis à jour le nombre de victimes après la découverte de dizaines de corps dans les décombres, indiquant que le bilan global des attaques israéliennes sur Gaza depuis le 7 octobre s'élevait à 15 000 morts, dont 6 150 enfants et 4 000 femmes, et à environ 35 000 blessés. Au moins 7 000 personnes sont portées disparues dans les décombres, dont 1 700 enfants. 231 Palestiniens ont été tués par les forces israéliennes et les colons en Cisjordanie et à Jérusalem-Est depuis le 7 octobre, dont 56 enfants. Plus de 3 150 personnes ont été blessées. Selon les autorités iksraéliennes, 1 200 Israéliens et ressortissants étrangers ont été tués et 5 431 ont été blessés depuis le 7 octobre. 75 soldats israéliens ont été tués à Gaza depuis le début de l'invasion terrestre le 27 octobre. Plus de 1,7 million de Palestiniens, soit plus de 70 % de la population de Gaza, ont été déplacés depuis le è octobre. Depuis le 12/10, Gaza est privée d'électricité à en raison du blocus israélien. A la date du 18 novembre, au moins 45 000 logements avaient été détruits et 233 000 endommagés par les frappes aériennes israéliennes depuis le 7 octobre, soit 60 % de l'ensemble des logements. 200 camions transportant de l'aide sont entrés à Gaza par le point de passage de Rafah. 40 camions transportant de l'aide sont entrés dans le nord de Gaza. 34 Palestiniens blessés et 18 ressortissants étrangers sont entrés en Égypte, tandis que 300 Palestiniens sont retournés à Gaza. Un navire militaire français a accosté à El Arish, en Égypte, où il sera utilisé pour soigner les blessés palestiniens. (AJ, AP, HA, UNOCHA 27/11; AJ 28/11)

Israël et le Hamas ont accepté de prolonger l'accord de cessez-le-feu jusqu'au matin du 30 novembre. 33 Palestiniens ont été libérés des prisons israéliennes dans le cadre du quatrième échange de prisonniers, dont 3 femmes et 30 garçons. 17 prisonniers détenus par le Hamas ont été libérés, dont 3 Français, 2 Allemands, 6 Argentins et 6 Thaïlandais. Le Hamas a déclaré qu'il était prêt à négocier l'échange de soldats israéliens détenus à Gaza et qu'il avait localisé d'autres captifs. Le porte-parole du Conseil national de sécurité des États-Unis, John Kirby, a déclaré que les États-Unis espéraient voir le cessez-le-feu prolongé. Le premier ministre Qatari, Mohammed bin Abdulrahman Al Thani, a déclaré que le Hamas devait retrouver plus de 40 femmes et enfants détenus par différentes factions pour pouvoir prolonger le cessez-le-feu. (HA 26/11; AJ, AJ, AJ, AP, HA, NYT, NYT, NYT, UNOCHA, WAFA, WAFA, WAFA 27/11; AJ, HA, HA, WAFA 28/11)

La militante palestinienne Ahed Tamimi est l'une des personnes ajoutées à la liste des prisonniers palestiniens qu'Israël est prêt à libérer en échange de prisonniers détenus par le Hamas. Tamimi a été arrêtée le 6/11 et placée en détention administrative le 26/11 pour une publication sur les médias sociaux qui aurait été faite à partir d'un compte que Tamini ne contrôlait pas mais qui était à son nom.  (AJ, HA, NYT 27/11; AJ 28/11)

Le ministère des finances de l'Autorité palestinienne a déclaré que les fonctionnaires ne recevraient que 50 % de leurs salaires en raison de la retenue par Israël d'une grande partie des recettes fiscales de l'Autorité palestinienne, ce qui a conduit celle-ci à refuser les fonds fortement réduits. (WAFA 11/27)

Un tribunal israélien a accusé le journaliste palestinien Marwat al-Azza de sympathie avec une organisation terroriste, d'incitation au terrorisme et d'obstruction à la justice pour un post sur les médias sociaux. Al-Azza a été arrêté le 24/11. (HA 28/11)

Elon Musk, propriétaire de X, Tesla et SpaceX, a rencontré le premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, et visité les villages israéliens attaqués lors de l'opération Déluge d'Al-Aqsa. Le Hamas a ensuite invité Musk à voir la dévastation de Gaza, ce à quoi Musk a répondu qu'il lui semplait un peu dangereux d’aller là-bas en ce moment. Israël a déclaré que Musk avait promis de ne pas activer les satellites internet Starlink au-dessus de Gaza sans la permission d'Israël. Musk a été accusé d'antisémitisme et de promotion de l'antisémitisme sur sa plateforme de médias sociaux X. (AJ, AJ, HA, HA, NYT, REU 26/11; AJ, AJ, HA, HA, REU 28/11; AJ, AJ 29/11)

Le ministre israélien de la défense, Yoav Gallant, a déclaré aux soldats israéliens qu'après la fin du cessez-le-feu, les attaques israéliennes seront plus importantes et se dérouleront dans toute la bande de Gaza. (AJ, HA 27/11)

Lors d'une réunion organisée par l'Union pour la Méditerranée à Barcelone, le ministre jordanien des Affaires étrangères, Ayman Safadi, a déclaré que les attaques israéliennes contre Gaza relevaient de la définition juridique du génocide. Le ministre des Affaires étrangères de l'Autorité palestinienne, Riyad al-Maliki, a déclaré que les participants devaient trouver un moyen de faire pression sur Israël pour qu'il mette fin à ses attaques. 43 pays, représentés pour la plupart par des ministres des Affaires étrangères, ont participé à la réunion présidée par le haut-commissaire de l'Union européenne pour la politique étrangère, Josep Borell. Israël n'a pas envoyé de représentant bien qu'il ait reçu une invitation. (AJ, AP, HA 11/27)


28 novembre

En Cisjordanie, des colons israéliens ont commencé à construire une route vers Givat Allam sur des terres appartenant à des résidents de Khirbet Yanun. Des colons israéliens ont agressé des Palestiniens et volé des moutons à Arab al-Milehat. Les forces israéliennes ont abattu 3 Palestiniens, dont 2 enfants, lors de raids à Beitunia, Tayasir et Kafr Ein. Les forces israéliennes ont tiré sur 7 Palestiniens et les ont blessés lors de raids dans le camp de réfugiés de Dheisheh, le camp de réfugiés d'al-Arroub, Beitunia et Deir Abu Mash'al. Les forces israéliennes ont également démoli de manière punitive la maison familiale à Deir 'Ammar d'un Palestinien qui a été tué par les forces israéliennes le 3/8, endommageant les maisons voisines et blessant 2 personnes. Pendant ce temps, les forces israéliennes ont démoli une maison palestinienne à Bani Na'im, déplaçant 20 personnes. Les forces israéliennes ont également informé les résidents de Husan, Wadi Fukin et al-Jaba' qu'elles allaient saisir 1 500 dunams (370 acres) de terres pour construire une route réservée aux colons. À Gaza, les forces israéliennes ont tiré sur 4 Palestiniens qui tentaient d'atteindre leurs maisons dans le nord de la bande de Gaza et les ont blessés. Israël affirme que plusieurs soldats israéliens ont été blessés dans deux attaques distinctes avec des explosifs et des balles réelles. Les combattants du Hamas ont réagi à une violation flagrante du cessez-le-feu par Israël. 300 Palestiniens qui travaillaient en Israël avant le 7/10 ont été expulsés vers Gaza. Au Liban, les forces israéliennes ont attaqué Aita al-Shaab. (AJ, AP, HA, UNOCHA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA 28/11)

Le bureau des médias de Gaza n'a pas mis à jour le nombre de victimes, laissant le bilan des attaques israéliennes à 15 000 morts jusqu’au au 27 novembre, dont 6 150 enfants et 4 000 femmes, et environ 35 000 blessés, et cela dans les frappes aériennes israéliennes sur Gaza depuis le 7 octobre. Au moins 7 000 personnes sont portées disparues dans les décombres, dont 1 700 enfants. 234 Palestiniens ont été tués par les forces israéliennes et les colons en Cisjordanie et à Jérusalem-Est depuis le 7 octobre, dont 58 enfants. Plus de 3 174 personnes ont été blessées. Israël a déclaré que 1 200 Israéliens et ressortissants étrangers ont été tués et 5 431 ont été blessés depuis le 7/10. 75 soldats israéliens ont été tués à Gaza depuis le début de l'invasion terrestre le 27 octobre. Plus de 1,8 million de Palestiniens, soit près de 80 % de la population de Gaza, ont été déplacés depuis le 7/10. Depuis le 12/10, Gaza est privée d’électricité en raison du blocus israélien. A la date du 18 novembre, au moins 45 000 logements avaient été détruits et 233 000 endommagés par les frappes aériennes israéliennes, soit 60 % de l'ensemble des logements. 4 camions transportant du carburant et 4 camions transportant de l'huile de cuisine sont entrés à Gaza par le point de passage de Rafah. Le Croissant Rouge Palestinien a déclaré qu'Israël l'avait empêché d'acheminer du carburant pour les ambulances dans le nord de la bande de Gaza. 31 camions transportant de l'aide sont entrés dans le nord de Gaza. (AJ, HA, UNOCHA, WAFA 28/11)

30 Palestiniens ont été libérés des prisons israéliennes, dont 15 femmes et 15 enfants, au cinquième jour de l'échange de prisonniers. 12 prisonniers détenus à Gaza ont été libérés, dont 10 femmes israéliennes et 2 ressortissants thaïlandais. Des centaines de Palestiniens ont acclamé la libération des prisonniers, et des membres du Hamas et du Jihad islamique étaient présents lors de la remise des prisonniers à la Croix-Rouge. Israël a ajouté 46 prisonniers palestiniens à la liste des personnes qu'il est prêt à échanger contre des captifs détenus par le Hamas, dont 20 citoyens palestiniens d'Israël qui avaient été arrêtés après le 7 octobre pour incitation à la haine. Le parti Hadash a condamné la décision israélienne, affirmant qu'elle pourrait servir de justification au gouvernement israélien pour révoquer leur citoyenneté. Le chef du Hamas à Gaza, Yahya Sinwar, aurait rendu visite le 8/10 à certains des prisonniers détenus par le Hamas et leur aurait dit  qu'il ne leur serait fait aucun mal. La Société des prisonniers palestiniens a déclaré qu'Israël avait arrêté 168 Palestiniens en Cisjordanie, tandis qu'il en avait libéré 150 dans le cadre de l'échange de prisonniers. (AJ, AJ, AJ, AX, AP, HA, HA, HA, HA, HA, NYT, NYT, NYT, NYT, REU, UNOCHA, WAFA, WAFA 28/11; HA 29/11)

L'OMS a averti que si les systèmes de santé et d'assainissement de Gaza ne sont pas réparés, le nombre de décès dus à la maladie pourrait être supérieur à celui des attaques israéliennes. (AJ, REU 28/11)

Le directeur du renseignement égyptien, Abbas Kamal, le directeur du Mossad, David Barnea, le directeur de la CIA, William Burns, et le premier ministre qatari, Mohammed bin Abdulrahman Al Thani, se sont rencontrés à Doha pour discuter de la prolongation du cessez-le-feu et des échanges de prisonniers. Des sources égyptiennes ont rapporté qu'Israël et le Hamas s'étaient mis d'accord pour prolonger le cessez-le-feu de deux jours supplémentaires à partir du 30 novembre. Haaretz a rapporté qu'Israël n'était pas disposé à prolonger le cessez-le-feu au-delà du 3 décembre. (AJ, AJ, AP, AX, HA, NYT 28/11 ; HA 29/11)

Le représentant de l'AP à l'ONU, Riyad Mansour, s'est adressé à l'Assemblée générale de l'ONU, déclarant que la priorité du gouvernement israélien n'était pas la sécurité, mais la destruction de la nation palestinienne, et appelant l'Assemblée à faire de la Palestine un membre à part entière de l'ONU. (AJ 28/11)

La ministre de la Santé de l'Autorité palestinienne, Mai al-Kaila, et le ministre égyptien de la Santé, Khaled Abdel Ghaffar, se sont rencontrés au Caire pour discuter de l'aide à Gaza et du traitement des blessés palestiniens en Egypte. (WAFA 28/11)

Le ministre israélien de la Défense, Yoav Gallant, s'est entretenu avec le secrétaire américain à la Défense, Lloyd Austin, au sujet de l'aide militaire américaine à Israël. Le Premier ministre, Benjamin Netanyahu, a déclaré au journal allemand Die Welt qu'Israël devait «démilitariser» et «déradicaliser» Gaza, comme l'Allemagne l'a fait après la Seconde Guerre mondiale. (HA 27/11; AJ, HA 28/11)

Le ministre israélien de la Sécurité nationale, Itamar Ben-Gvir, a écrit sur X que l'arrêt de la guerre contre Gaza équivaudrait à la dissolution de la coalition gouvernementale. (AJ 28/11; NYT 29/11)

Le président turc Recep Tayyip Erdoğan a déclaré au secrétaire général de l'ONU Antonio Gutterres qu'Israël devrait être jugé par des tribunaux internationaux pour ses crimes de guerre à Gaza. (REU 11/28)

Dans ce qui semble être un appel à un cessez-le-feu permanent, le président américain Joe Biden a tweeté : «Le Hamas a déclenché une attaque terroriste parce qu'il ne craint rien de plus qu'une cohabitation pacifique entre Israéliens et Palestiniens. Poursuivre sur la voie de la terreur, de la violence, du meurtre et de la guerre revient à donner au Hamas ce qu'il cherche. Nous ne pouvons pas faire cela». (AJ 28/11 ; AJ, NYT 29/11)

Le secrétaire d'État américain, Antony Blinken, s'est entretenu avec le premier ministre Qatari, Mohammed bin Abdulrahman Al Thani, le remerciant pour «le partenariat du Qatar et ses efforts cruciaux pour obtenir la libération des otages détenus par le Hamas». Le conseiller à la sécurité nationale, Jake Sullivan, a déclaré que les États-Unis avaient transporté par avion 54 000 livres d'aide humanitaire vers l'Égypte, à destination de Gaza. Des responsables américains ont déclaré que l'administration Biden avait dit à Israël qu'il devait éviter «d'importants déplacements supplémentaires» lors de l'invasion prévue du sud de la bande de Gaza. (HA 27/11; AJ, AP, AP, AX, HA, HA, NYT, REU 28/11; AX 29/11)

Le sénateur américain Peter Welch (D-VT) s'est joint aux sénateurs Dick Durbin (D-IL) et Jeff Merkley (D-OR) pour demander un cessez-le-feu permanent. 40 sénateurs américains des deux partis ont assisté au Capitole à la projection d'un film israélien sur l'opération Déluge d’Al-Aqsa du Hamas. (AJ, HA 11/28)


29 novembre

En Cisjordanie, les forces israéliennes ont attaqué des agriculteurs palestiniens à Kisan et incendié des récoltes à Qaryut. Des colons israéliens ont volé une récolte d'olives à Khirbet Yanun. Les forces israéliennes poursuivent leur raid à grande échelle sur Jénine, abattant 4 personnes, dont 2 enfants âgés de 8 et 15 ans, et Mohammad Zubeidi, le fils d'un membre éminent du Jihad islamique, Zakaria Zubeidi. Les frappes aériennes israéliennes dans la ville ont détruit une maison et un véhicule, tandis que les bulldozers israéliens ont arraché des trottoirs, des poteaux électriques et des canalisations d'eau et d'égouts. Les forces israéliennes ont également dispersé violemment des Palestiniens près de la prison d'Ofer, en blessant un avec des balles réelles et d'autres avec des gaz lacrymogènes. À Jérusalem-Est, des colons israéliens ont pénétré dans le Haram al-Sharif. À Gaza, les forces israéliennes ont ouvert le feu sur des Palestiniens qui tentaient de récupérer leurs biens à Tall al-Hawa et sur un bateau de pêche au large de Dayr al-Balah. Des médecins retournant à l'hôpital Al-Nasr, dans la ville de Gaza, ont déclaré avoir trouvé cinq corps partiellement décomposés de bébés prématurés après le retrait des forces israéliennes de l'hôpital. En mer Rouge, les États-Unis ont déclaré avoir abattu un drone lancé depuis le Yémen. (AJ, AJ, HA, HA, NYT, REU, REU, UNOCHA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, 29/11)

Le bureau des médias de Gaza n'a pas mis à jour le nombre de victimes, laissant le bilan des attaques israéliennes jusqu’au 27 novembre à 15 000 morts, dont 6 150 enfants et 4 000 femmes, et à environ 35 000 blessés. Au moins 7 000 personnes sont portées disparues dans les décombres, dont 1 700 enfants. 238 Palestiniens ont été tués par les forces israéliennes et les colons en Cisjordanie et à Jérusalem-Est depuis le 7 octobre, dont 63 enfants. Plus de 3 200 personnes ont été blessées. Selon les autorités israéliennes, 1 200 Israéliens et ressortissants étrangers ont été tués et 5 431 ont été blessés depuis le 7/10. 75 soldats israéliens ont été tués à Gaza depuis le début de l'invasion terrestre le 27/10. Plus de 1,8 million de Palestiniens, soit près de 80 % de la population de Gaza, ont été déplacés depuis le 7 octobre. Depuis le 12/10, Gaza est privée d'électricité à Gaza en raison du blocus israélien. À la date du 18 novembre, au moins 45 000 logements avaient été détruits et 233 000 endommagés par les frappes aériennes israéliennes depuis, soit 60 % de l'ensemble des logements. L'hôpital Al-Shifa a déclaré qu'il serait en mesure de rouvrir son service d'urgence le 30 novembre. L'hôpital arabe Al-Ahli et l'hôpital As-Sahaba de la ville de Gaza ont reçu 2 600 gallons de carburant, ce qui leur permet de faire fonctionner leurs générateurs pendant 7 jours. Le Croissant-Rouge a déclaré avoir livré 21 camions d'aide au nord de la bande de Gaza. 10 Palestiniens blessés ont été évacués vers l'Egypte tandis que 74 Palestiniens ont pu retourner à Gaza. (AJ 28/11; AJ, HA, UNOCHA 29/11)

30 prisonniers palestiniens, 15 enfants et 15 femmes, dont Ahed Tamimi, arrêtée le 6/11, ont été libérés des prisons israéliennes au sixième jour du cessez-le-feu temporaire. 16 captifs ont été libérés à Gaza, dont 4 ressortissants thaïlandais, 1 Israélien américain et 2 Israéliens russes. Le Hamas a déclaré qu'il déployait beaucoup d’efforts pour prolonger le cessez-le-feu, qui prend fin le 30 novembre. Le secrétaire d'État américain, Antony Blinken, qui doit se rendre au Moyen-Orient cette semaine, a déclaré que les États-Unis souhaitaient que le cessez-le-feu soit prolongé et que la question du futur gouvernement de Gaza soit abordée. Le Hamas a publié un communiqué indiquant qu'une frappe aérienne israélienne avait tué trois membres d'une même famille israélienne, dont deux enfants. Le Hamas n'a pas précisé la date de l'attaque aérienne. Israël a déclaré qu'il pensait que 159 personnes étaient encore détenues à Gaza. L'ambassadeur russe en Israël, Anatoly Viktorov, a déclaré que la libération des deux Israéliens de nationalité russe avait été effectuée en coordination directe avec le Hamas. (REU 28/11; AJ, AJ, AP, AX, HA, HA, HA, NYT, NYT, NYT, REU, REU, UNOCHA, WAFA 29/11; AP, NYT, REU, WAFA 30/11)

Le président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, a appelé à une conférence internationale pour mettre fin à l'occupation israélienne. (HA 29/11)

Le directeur général adjoint du ministère israélien des Affaires étrangères pour les affaires stratégiques, Joshua Zarka, a déclaré qu'Israël «réglera ses comptes avec le Qatar» après le retour des captifs à Gaza, affirmant que «le Qatar a joué un mauvais rôle dans tout ce qui a trait à l'accueil et à la légitimation des activités du Hamas». (AJ, HA 29/11)

Une délégation de ministres des Affaires étrangères de pays arabes et islamiques, dont l'Autorité palestinienne, la Jordanie, l'Arabie saoudite, l'Égypte, la Turquie, le Qatar, l'Indonésie et le Nigeria, a rencontré le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi, et le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, au siège de l'ONU à New York, pour discuter de la situation à Gaza. (WAFA, WAFA 29/11)

Le Conseil de sécurité des Nations unies s'est réuni pour discuter de la situation à Gaza. Le ministre des Affaires étrangères de l'Autorité palestinienne, Riyad al-Maliki, a déclaré au Conseil que le cessez-le-feu temporaire devait devenir permanent pour mettre un terme au massacre des Palestiniens à Gaza, ajoutant que «ce n'est pas une guerre». L'ambassadrice américaine auprès de l'ONU, Linda Thomas-Greenfield, a déclaré que les États-Unis étaient profondément troublés par la forte augmentation des attaques de colons israéliens en Cisjordanie et a indiqué que les États-Unis étaient favorables à un cessez-le-feu plus long. (AJ, HA, UNOCHA, WAFA, WAFA, WAFA 29/11)

Des responsables américains ont déclaré à Reuters que l'administration Biden avait demandé à Israël de réduire la zone de combat et d'indiquer aux Palestiniens où ils pouvaient s'abriter de ses attaques. (REU 29/11)

Le sénateur américain Chris Van Hollen (D-MD) a déclaré avoir parlé au conseiller à la sécurité nationale Jake Sullivan, qui lui a dit que la Maison Blanche ne chercherait pas à poser des conditions à l'aide américaine à Israël, malgré des commentaires antérieurs contraires. M. Sullivan a rencontré des dizaines de sénateurs le 28 novembre pour discuter d'un programme d'aide militaire à Israël d'un montant de 14,3 milliards de dollars. M. Van Hollen et les sénateurs Brian Schatz (D-HI) et Jack Reed (D-RI) ont publié une déclaration exprimant leur inquiétude quant au fait que la Maison Blanche leur a dit que le premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, avait l'intention de commencer à envahir le sud de la bande de Gaza après le cessez-le-feu. (HA, NYT 29/11; AP 30/11)

Lors d'un discours prononcé à l'occasion de la Journée de solidarité de l'ONU avec le peuple palestinien, la directrice générale du bureau de l'ONU à Genève, Tatiana Valovaya, a déclaré qu'«il est grand temps d'avancer de manière déterminée et irréversible vers une solution à deux États, sur la base des résolutions des Nations unies et du droit international». (AJ, HA, REU, WAFA 29/11)

Le ministère français des Affaires étrangères a déclaré que la France était ouverte aux discussions de l'UE sur les sanctions à l'encontre des colons israéliens qui commettent des actes de violence à l'encontre des Palestiniens. (REU 29/11)


30 novembre

En Cisjordanie, des colons israéliens ont déraciné 10 oliviers à Kafr ad-Dik. Des colons israéliens accompagnés d'une escorte militaire ont également fait une incursion à al-Twana, agressant des Palestiniens. Ailleurs, des colons israéliens ont bloqué l'entrée de Deir Balut. Les forces israéliennes ont abattu un Palestinien, affirmant qu'il avait blessé deux soldats israéliens lors d'une collision avec une voiture près d'Atuf. Les forces israéliennes ont également tué un Palestinien à l'extérieur de la prison d'Ofer, blessant 4 autres personnes avec des balles réelles. Par ailleurs, les forces israéliennes ont mené des raids à Tulkarm, endommageant des infrastructures et des biens palestiniens. Les forces israéliennes ont également agressé et détenu 3 fermiers palestiniens à Khirbet Yanun. Pendant ce temps, les forces israéliennes ont tiré sur 2 Palestiniens et les ont blessés lors de raids à Idhna et Arrabah. Les forces israéliennes ont également démoli 5 maisons et 6 réservoirs d'eau à Farasin. Séparément, les forces israéliennes ont saisi une maison à Karma, la transformant en avant-poste militaire. Dans la partie ouest de Jérusalem, deux tireurs palestiniens ont été tués après avoir ouvert le feu sur une station de bus, tuant 3 personnes et en blessant 16 autres. Un civil israélien a été tué par le soldat qui a tué les deux Palestiniens après l'avoir pris pour un Palestinien. Le soldat a ensuite été arrêté pour le meurtre de l'Israélien après la diffusion d'une vidéo montrant qu'il avait les mains levées en l'air. Le Hamas a déclaré que les deux tireurs étaient des membres de sa branche armée. Les forces israéliennes ont ensuite arrêté des membres des familles des deux Palestiniens à Sur Baher. A Gaza, un Palestinien a succombé aux blessures infligées par les forces israéliennes le 29/11 à Beit Hanun. Les forces israéliennes ont tiré sur un journaliste israélien et l'ont blessé dans le sud de Gaza. Israël a déclaré avoir abattu une «cible aérienne» traversant le pays depuis le Liban. (AJ, AJ, AP, HA, HA, HA, HA, NYT, NYT, REU, REU, UNOCHA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA 30/11; AP, HA 3/12; HA 4/12)

Le bureau des médias de Gaza n'a pas mis à jour le nombre de victimes, laissant le bilan entre le 7 octobre et le 27 novembre à 15 000 morts, dont 6 150 enfants et 4 000 femmes, et à environ 35 000 blessés; et cela dans les frappes aériennes israéliennes sur Gaza. Au moins 7 000 personnes sont portées disparues dans les décombres, dont 1 700 enfants. 242 Palestiniens ont été tués par les forces israéliennes et les colons en Cisjordanie et à Jérusalem-Est depuis le 7/10, dont 63 enfants. Plus de 3 200 personnes ont été blessées. Selon les autorités israéliennes, 1 200 Israéliens et ressortissants étrangers ont été tués depuis le 7 octobre et 5 431 ont été blessés. 75 soldats israéliens ont été tués à Gaza depuis le début de l'invasion terrestre le 27 octobre. Plus de 1,8 million de Palestiniens, soit près de 80 % de la population de Gaza, ont été déplacés depuis le 7/10. Depuis le 12/10 Gaza est privée d'électricité en raison du blocus israélien. À la date du 18 novembre, au moins 45 000 logements avaient été détruits et 233 000 endommagés par les frappes aériennes israéliennes depuis le 7 octobre, soit 60 % de l'ensemble des logements. Selon les autorités israéliennes, au moins 2 005 soldats ont été blessés depuis le 7/10. Des dizaines de camions transportant de l'aide sont entrés à Gaza, dont 7 camions transportant du carburant. 14 ambulances fournies par l'Arabie Saoudite sont également arrivées à Gaza. Le ministère de la Santé à Gaza a déclaré que des centaines de Palestiniens devaient être évacués vers des hôpitaux en dehors de Gaza pour y être soignés. 30 personnes ont été évacuées vers l'Égypte, dont 9 blessés. 91 Palestiniens sont rentrés à Gaza depuis l'Égypte, 31 membres du personnel médical des Émirats arabes unis et 2 membres du personnel de l'ONU sont entrés dans la bande de Gaza. (AJ, HA, UNOCHA, WAFA 30/11; UNOCHA 1/12)

Le cessez-le-feu temporaire qui devait expirer à 7 heures du matin a été prolongé d'un jour jusqu'au 1er décembre. 30 prisonniers palestiniens, 8 femmes et 22 enfants, ont été libérés des prisons israéliennes au septième jour de l'échange de prisonniers. 8 prisonniers israéliens ont été libérés à Gaza. 2 Israéliens russes libérés le 29/10 ont été comptés comme libérés aujourd'hui afin de respecter le ratio de 1 pour 3 sur lequel les parties s'étaient mises d'accord. Israël aurait rejeté une proposition du Hamas d'échanger 7 prisonniers et les corps de 3 captifs qui avaient été tués lors de frappes aériennes israéliennes. L'Égypte et le Qatar ont déclaré qu'ils poursuivaient leurs efforts pour prolonger le cessez-le-feu de deux jours. Les parents des Palestiniens libérés dans le cadre des échanges de prisonniers ont demandé à la Croix-Rouge d'enquêter sur le traitement des prisonniers palestiniens,  ceux libérés ayant déclaré avoir été battus et maltraités en prison.  (AJ, AJ, AJ, AP, AP, AX, AX, HA, HA, HA, HA, NYT, REU, REU, UNOCHA, WAFA, WAFA, WAFA 30/11; AJ, AP, NYT 1/12)

Le secrétaire d'État américain, Antony Blinken, a rencontré le premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, et a assisté à une réunion du cabinet de guerre israélien. M. Blinken a exhorté Israël à tenir compte «des besoins humanitaires et civils dans le sud de la bande de Gaza avant toute opération militaire dans cette région» et à limiter la violence des colons en Cisjordanie. M. Blinken aurait également exprimé son soutien à la poursuite de la guerre par Israël, tout en avertissant que plus elle serait longue, plus la pression sur Israël et les États-Unis serait forte. Abbas a remis à Blinken un dossier documentant les crimes israéliens à Gaza et en Cisjordanie, y compris à Jérusalem-Est, et a exhorté Blinken à soutenir un cessez-le-feu durable. (AJ, AJ, AX, HA, NYT, REU, WAFA 30/11 ; AP 1/12 ; HA 4/12)

Le ministre israélien de l'Energie, Israël Katz, a appelé Israël à punir les familles des deux tireurs palestiniens qui ont tué trois Israéliens à Jérusalem; ses members devraient selon lui perdre leur carte de résident à Jérusalem-Est. Le ministre de la Sécurité nationale, Itamar Ben-Gvir, a réagi à la fusillade en déclarant qu'Israël distribuerait davantage d'armes aux civils israéliens. (AJ 30/11)

Le président du Haut comité de suivi arabe, Mohammd Barakeh, a demandé à la Haute cour de justice israélienne de mettre fin à l'interdiction de manifester dans les localités palestiniennes en Israël. (HA 30/11 ; WAFA 2/12)

La ministre d'Etat qatarie pour la Coopération internationale, Lolwah al-Khater, s'est rendue à Gaza et a rencontré Thomas White, le directeur des Affaires de l'UNRWA à Gaza. (AJ 30/11)

Le procureur général de la CPI, Karim Khan, s'est rendu en Israël, visitant les zones attaquées par le Hamas le 7/10. M. Khan a été invité à se rendre en Israël par des familles israéliennes dont des membres sont retenus en captivité à Gaza. Dans une interview accordée à Haaretz, M. Khan a déclaré qu'il avait «des raisons de croire» que le Hamas avait commis le 7 octobre des crimes au regard du droit international. Il a également déclaré qu'il examinait les attaques des colons en Cisjordanie et le nombre élevé de victimes à Gaza. Les organisations de défense des droits des Palestiniens ont exhorté M. Khan à se rendre à Gaza. (AJ 30/11; HA 2/12)

Le premier ministre espagnol, Pedro Sanchez, a déclaré qu'il ne croyait pas qu'Israël respectait le droit humanitaire international et a qualifié d'inacceptable la reprise des attaques israéliennes à Gaza. Israël a convoqué l'ambassadeur espagnol et a rappelé son ambassadeur en Espagne pour consultations. (AJ, AJ, HA, REU, WAFA 30/11)

La Jordanie a accueilli une conférence d'aide à Gaza. Le roi Abdallah II condamne Israël pour ne pas avoir autorisé une aide suffisante à Gaza. (REU 29/11; AJ, REU 30/11)

Une enquête de +972 Magazine et Local Call basée sur des entretiens avec 7 membres actuels et anciens de la communauté du renseignement israélien, des témoignages palestiniens, des données et de la documentation provenant de Gaza, révèle qu'Israël a augmenté ses attaques sur ce qu'il appelle des «cibles puissantes», qui comprennent des bâtiments privés, des infrastructures et des immeubles de grande hauteur, afin de créer un effet de choc parmi les civils. Selon les sources, l'objectif des bombardements de ces cibles civiles est de «conduire les civils à faire pression sur le Hamas». Plusieurs sources ont également indiqué qu'Israël disposait de dossiers  évaluant le nombre des civils qui seront tués lors du bombardement de ces cibles. Une source a déclaré aux deux publications qu'Israël avait augmenté les «dommages collatéraux» autorisés de quelques dizaines à des centaines lors du bombardement d'un commandant du Hamas et qu'Israël est pleinement conscient du nombre de civils qui seront tués lors de ses attaques. L’enquête révèle également qu'Israël utilise des systèmes basés sur l'intelligence artificielle, tels que Habsora, pour identifier des cibles, y compris les domiciles présumés de membres subalternes du Hamas et du Jihad islamique. Israël a rompu avec le protocole précédent en autorisant le ciblage d'immeubles résidentiels sans en avertir les habitants, le chef d'état-major de l'armée de l'air israélienne, Omer Tishler, ayant déclaré que la politique des «coups sur les toits» ne s'appliquait pas en temps de guerre. Israël a estimé avoir tué entre 1 000 et 3 000 militants palestiniens à Gaza, sur un total d'au moins 15 000 victimes. (+972, AJ 30/11)

Le Washington Post a rapporté qu'à la fin du mois d'octobre, le pape François a demandé au président israélien Isaac Herzog, lors d'un appel téléphonique, de ne pas «répondre à la terreur par la terreur». (AJ, HA 30/11)

Les polices allemande et belge ont perquisitionné les domiciles de personnes qui auraient publié sur les médias sociaux des messages de soutien au Hamas à Munster, Nordhorn et Eupen. (AJ, HA 30/11)

Selon Al Jazeera, son analyse de centaines de discours à l'ONU a révélé que 55% des nations qui se sont exprimées sur la situation à Gaza ont appelé à un cessez-le-feu, tandis que 23% ont appelé à une «pause», et 22% n'ont appelé ni à une pause ni à un cessez-le-feu. (AJ 30/11)

Le New York Times a rapporté que les officiers de l'armée et des services de renseignement israéliens connaissaient le plan de l'opération Déluge d’Al-Aqsa, mais qu'ils l’ont considéré extrêmement difficile à mettre en oeuvre. L'armée israélienne a obtenu un document de 40 pages appelé «Mur de Jéricho» décrivant les plans de l'opération, qui, selon le Times, a été suivie «avec une précision choquante». Le document montre que le Hamas avait une connaissance approfondie des bases militaires israéliennes, ce qui a amené à se demander s'il avait des informateurs au sein de l'armée israélienne. (NYT 30/11; AP 1/12; NYT 2/12)

MSNBC a annulé l'émission The Mehdi Hasan Show, animée par Mehdi Hasan, à partir du 1/1/2024, expliquant qu'elle apportait des changements en vue des élections présidentielles américaines de 2024. MSNBC a été critiquée pour avoir réduit au silence les voix critiques à l'égard d'Israël en annulant l'émission. Hasan a été retiré des ondes pendant un certain temps après le début des attaques israéliennes le 7/10. (AJ 30/11).

Yasser Manna
نجوم منتخب كرة الطائرة إبراهيم قصيعة (يمين) وحسن زعيتر (مواقع التواصل) استشهدا بقصف إسزائيلي على مخيم جباليا.
Ayham al-Sahli
المصدر: المركز الفلسطيني للإعلام
Maher Charif
معهد أريج (القدس).
Uday al-Barghouthi
مصدر الصورة: وكالة الأناضول
Kareem Qurt
مصدر الصورة: معتز عزايزة
Yumna Hamidi
مصدر الصورة: الأونروا
George J. Giacaman